M-J. Mathieu, Sage-femme à Carcassonne

Marie-Jacques Mathieu

Sage-femme

Tarifs et remboursements

Conventionné
Carte Vitale acceptée
Tiers payant : Sécurité sociale
Voir les tarifs

Moyens de paiement

Chèques, espèces et cartes bancaires

Expertises, actes et symptômes

Préparation à la naissance
Suivi de grossesse
Suivi en gynécologie
Contraception
Pose de stérilet
Frottis
Implant contraceptif
Échographie de datation
Maladies/infections sexuellement transmissibles (MST/IST)

Carte et informations d'accès

6 Rue Joseph Gossec, 11000 Carcassonne

Informations pratiques

Rez-de-chaussée
Accès handicapé
Parking gratuit

Présentation du professionnel de santé

Marie-Jacques Mathieu, sage-femme, vous accueille au sein du cabinet médical Joseph Gossec, situé à Carcassonne. Elle assure, le suivi grossesse, le suivi de gynécologie de prévention, contraception (pose de DIU, implant, etc.), préparation à la naissance. Madame Mathieu reçoit ses patientes en toute confidentialité, et les accompagne tout au long de leurs grossesses jusqu'au terme. Vous pouvez la consulter pour : - la consultation prénatale (suivi médical de la grossesse) ; - la préparation à la naissance et à la parentalité ; - le soutien à l'allaitement maternel (spécialisation, diplôme universitaire) ; - le suivi à domicile pour la mère et l'enfant après l'accouchement et/ou sortie précoce ; - la consultation postnatale . Bon à savoir : madame Mathieu partage le cabinet avec d'autres sages-femmes, qui pourront vous recevoir en cas d'indisponibilité.

Langues parlées

Français

Horaires et contacts

Ouverture du secrétariat

Contact du secrétariat

Numéro de téléphone :

04 68 11 52 40

Numéro de fax :

04 68 11 52 48

Contact d'urgence

En cas d'urgence, contactez le 15 (Samu)

Tarifs


Consultation vidéo
25 €

Ces honoraires vous sont communiqués à titre indicatif par le praticien. Ils peuvent varier selon le type de soins finalement réalisés en cabinet, le nombre de consultations et les actes additionnels nécessaires. En cas de dépassement des tarifs, le praticien doit en avertir préalablement le patient.