N. BAROIN PIJUNOVIĆ, Psychologue à Paris

+ 4 photos

Nataša BAROIN PIJUNOVIĆ

Psychologue

Tarifs et remboursements

Carte Vitale non acceptée
Voir les tarifs

Moyens de paiement

Cartes bancaires non acceptées
Chèques et espèces

Expertises, actes et symptômes

Psychanalyse
Psychothérapie
Thérapie d'orientation psychanalytique
Addictologie
Psychologie du travail
Thérapie familiale
Thérapie analytique
Psychotraumatologie
Thérapie de couple
Psychologie clinique
Psychologie de l'adolescent
Thérapie troubles anxieux

Carte et informations d'accès

232 Rue du Faubourg Saint-Antoine, 75012 Paris

Moyens de transport

Métro - Reuilly / Diderot (lignes 8 et 1)
Métro - Reuilly-Diderot (lignes 1 et 8)
RER - Nation (ligne A)

Parking public

Saint Eloi
30 Rue de Reuilly, 75012 Paris

Informations pratiques

Rez-de-chaussée
Parking payant

Présentation du professionnel de santé

Psychanalyste rattachée à l’Espace Analytique et psychologue clinicienne diplômée de l’Université de Paris VII je vous reçois dans mon cabinet en individuel, en famille ou en couple pour toute sorte de mal être et de souffrance psychique éveillant le besoin d'en parler. C'est un espace protégé et réservé à la parole libre et à l'échange. Ma pratique est le fruit de mon parcours analytique et de mon expérience professionnelle auprès des jeunes, adultes, adolescents et de leur entourage. Avoir le sentiment d’être bloqué, se sentir submergé par les émotions ou des comportements invalidants, ne plus trouver les ressources pour réfléchir, pour aller mieux, sont des signes de la nécessité d'aller consulter un professionnel, de faire quelque chose pour soi, de ne pas accepter d’en rester là. C'est le cadre approprié lorsque les difficultés concernent ce qui se vit intérieurement. Quand le désir de parole et l'envie de comprendre émergents, le dispositif de parole créé par le thérapeute permet aux affects douloureux, aux conflits ou aux fantasmes de trouver une modalité d'expression. C'est la verbalisation qui en elle-même est thérapeutique, l'engagement et le travail qu'elle sous-tend et enfin l'intervention du thérapeute. Sur le plan pratique, le premier rendez-vous permet de poser les bases de la relation thérapeutique, de voir si la confiance peut s'installer entre nous et de définir ensemble les modalités de la prise en charge. Je peux vous proposer différents types de consultations, basées sur une relation d'aide et de confiance qui se construit à travers le temps, et dont les contours et la nature s'adaptent aux spécificités et besoins de chacun : - l’accompagnement de soutien - quelques séances à la demande - consiste à proposer une écoute bienveillante, à donner une place aux mots et à ce qui ne se dit pas encore. Il vise à vous soutenir et vous accompagner dans les moments difficiles et inédits de votre vie, lors du franchissement d'une épreuve, dans les moments de positionnement, d'orientation ou d'évolution d'une situation problématique par exemple. Il se distingue d’une psychothérapie, car il ne vise pas un remaniement psychologique profond de l’inconscient, au moins pas au début. La psychothérapie face-à-face ou la psychanalyse peuvent, donc par la suite être envisagées dans le but d'une continuation et d'un travail plus approfondi ; - la psychothérapie analytique individuelle - suivi sur plusieurs mois ou à voir plusieurs années - lorsque la souffrance, les blocages et la répétition des situations douloureuses l’exigent. C’est une déclinaison de la psychanalyse, qui se pratique en face-à-face. Il s'agit d'une démarche qui permet de comprendre les origines du mal-être, de l'angoisse et de l'anxiété ressenties dans certaines situations et de les vaincre. Elle vise le développement personnel et le traitement des symptômes. C'est un processus de transformation permettant au sujet de s’ouvrir au monde et de reprendre les rênes de sa vie ; - la cure analytique exige un temps certain et se fait avec les moyens du bord, avec ce qu’on a, avec les exigences du réel, et à partir du désir de l'analysant. Une cure analytique est donc longue parce qu’il n’est pas possible d’accéder à faire le tour de son désir en un clin d’œil, en quelques mois ou au moins avec en temps chronologique préétabli. Le but étant de se libérer des censures et des non-dits, elle vise à une immersion dans la profondeur du psychisme, notamment l'inconscient. Il s'agit de débusquer pas à pas et à partir de l’association libre les liens entre le symptôme, la pensée et le fantasme inconscient qui la guide. C'est un travail intense, riche, qui met à jour toute une vie psychique enfouie. La cure est une entreprise de liberté personnelle. En ce sens, la personne se libère en partie de ses angoisses, ses blocages, ses verrous intérieurs et elle acquiert la possibilité d'agir différemment. Le grand avantage de la psychanalyse est d’offrir de nouvelles issues au sujet, s'il consent à s'y prêter ; - la consultation conjointe, à la demande, pour les couples qui rencontrent des difficultés dans leurs projets de vie, une crise dans leur relation, en soufrent et souhaitent trouver une issue. Elle permet de réengager le dialogue et de mieux s’écouter en évoquant des sujets que l’on n’ose pas aborder chez soi, au quotidien, en face à face. Il suffit souvent d’une ou deux séances pour relâcher les tensions, lever les malentendus, débloquer des situations et ne pas rester dans les non-dits. Lorsque les tensions se sont installées depuis plusieurs mois, voire plusieurs années, il est peut-être sage d'envisager une thérapie de couple. La thérapie de couple s’intéresse au lien qui unit les deux personnes. Si ce lien est malmené, on va essayer de comprendre comment il s’est mis en place et ce qui ne fonctionne plus aujourd’hui. Un suivi régulier sur plusieurs mois est alors nécessaire. - pour les adolescents - à partir de onze ans - le travail thérapeutique prend l'aspect d'échanges. Les jeunes alertent leur entourage familial ou scolaire par leurs comportements en exprimant leur malaise par des manifestations diverses, tels que l'agitation continuelle, les difficultés d'apprentissage ou la chute des résultats scolaires, la perte de la propreté, l'agressivité, les conflits permanents dans la famille ou à l'extérieur de celle-ci, les peurs durables etc. Ce sont des signes qui peuvent motiver une consultation psychologique. Chez l'adolescent, tout changement brusque doit alerter, désinvestissement amical et scolaire, ou au contraire surinvestissement au détriment de tout le reste, l'entrée dans des conduites addictives, perte d'appétit ou boulimie etc. Rencontrer un psychologue, faire connaissance n'engage pas forcément dans un travail long. Quelques rendez-vous suffisent parfois à résoudre des conflits et à repartir plus sereinement. Dans certaines situations le psychologue, l'adolescent et sa famille conviennent de la nécessité et de la pertinence d'un suivi plus régulier, d'une psychothérapie. Le travail se déroule de manière contenante et étayante, toujours sur le mode d'un dialogue. En parallèle des entretiens individuels avec l'adolescent, des rencontres familiales ponctuelles peuvent être proposées. Ces moments privilégiés sont souvent l'occasion de verbaliser ensemble des problématiques, de chercher des solutions aux conflits mais aussi de faire le point sur l'évolution constatée. Les consultations au cabinet ont lieu uniquement sur rendez-vous et sont possibles en langues croate, serbe et bosnienne. Le tarif de consultation est indicatif et fixé après les séances préliminaires. Pour une prise de rendez-vous, vous pouvez également me joindre par téléphone. Je propose également des séances de supervision pour les professionnels de santé.

Formations

2005

Expériences

Depuis 2011
2010 - 2017
2009 - 2011
2007 - 2009
2006 - 2008
2003 - 2005

Associations

Travaux et publications

2018

Horaires et contacts

Contact du secrétariat

06 09 52 53 72

Tarifs


Consultation
45 € à 70 €

Ces honoraires vous sont communiqués à titre indicatif par le praticien. Ils peuvent varier selon le type de soins finalement réalisés en cabinet, le nombre de consultations et les actes additionnels nécessaires. En cas de dépassement des tarifs, le praticien doit en avertir préalablement le patient.

Une question ? Besoin d'aide ?
Consultez notre aide en ligne ou contactez-nous