• Vous êtes praticien ?
  • Le concept
  • À propos de nous
  • Nos Investisseurs
  • Carrières
  • Presse
  • Besoin d'aide ?
  • Questions fréquentes
H. BISMUTH, Psychologue à Paris

+ 1 photo

Harry BISMUTH

Psychologue

Tarifs et remboursements
icon / help Created with Sketch.

Carte Vitale non acceptée

Moyens de paiement

Cartes bancaires non acceptées
Chèques et espèces

Expertises, actes et symptômes

Psychothérapie
Hypnothérapie
Thérapie psycho-émotionnelle
Psychotraumatologie
Psychopathologie du travail
PNL (Programmation Neuro Linguistique)
Hyperactivité - Inhibition
Conseil conjugal et familial
Thérapie troubles anxieux
Mindfulness
Burn out
Souffrance au travail
Gestalt-thérapie

Carte et informations d'accès

212 Avenue du Maine, 75014 Paris

Moyens de transport

Métro - Alésia (ligne 4)
RER - Denfert-Rochereau (ligne B)
RER - Denfert Rochereau (ligne B)

Parking public

208 Avenue du Maine, Paris

Informations pratiques

6ème étage avec ascenseur
Accès handicapé
Parking payant
212 Avenue du Maine, 75014 Paris

Présentation du professionnel de santé

Les psy ne servent à rien. « Je suis assez intelligent pour m’en sortir tout seul, je n’en suis pas à devoir voir quelqu’un, je sais déjà pourquoi je réagis/suis comme ça, je fais déjà ma thérapie avec mes amis, il faut laisser les temps faire les choses, j’ai fais le tour des psy ». Nombreuses sont les réflexions et les croyances qui surgissent lorsqu’on évoque l’hypothèse d’aller voir un psy. Alors que certains sont ouverts à l’idée de consulter un professionnel pour les accompagner dans leur remise en question, beaucoup restent encore perplexe sur l’utilité d’aller confier leur intimité à un inconnu. Alors, à quoi sert un psy ? Je vais tâcher de répondre avec tact à cette interrogation. Reprenons dans l’ordre les quelques citations du dessus. « Je suis assez intelligent pour m’en sortir tout seul » : C’est vrai. Vous disposez tous de toutes les ressources nécessaires pour solutionner vos problématiques. En effet, pendant une séances de Gestalt-thérapie, c’est à vous qu’il appartiendra d’explorer, de chercher, de ressentir et de choisir ce qui sera bon pour vous. Et il est certain que vous ferez le meilleur choix possible pour vous. Le thérapeute ne se substitue pas à votre intelligence en vous proposant des solutions. Cela signifierai qu’il vous comprenne mieux que vous même. En revanche, il met à disposition un temps, un espace et un accompagnement qui sera entièrement dédié à ce que vous apporterez. En somme, il vous propose un cadre où vous pourrez explorer vos émotions, confronter vos peurs, concrétiser vos ambitions et expérimenter vos solutions avec soutient et bienveillance. « Je n’en suis pas à devoir voir quelqu’un » : D’accord. Alors quand ? Est ce qu’il faut forcement attendre d’arriver à un stade de crise pour essayer une autre approche ? Est-ce qu’il faut continuer d’accumuler ou de faire l’autruche tant que l’on peut se contrôler ou que ça reste supportable ? D’ailleurs, à quoi ça vous sert de rester dans ce genre de situation ? Que risqueriez-vous à tenter d’en sortir ? « Je sais déjà pourquoi je réagis/suis comme ça » : C’est possible. Cependant, la plupart du temps, la première auto analyse se suffit d’une compréhension de surface qui va souvent venir combler un vide identitaire, valider un système de croyance ou justifier un comportement d’échec. Mais admettons que vous sachiez faire preuve d’une extraordinaire aptitude à tamiser votre ego, vous libérer de vos croyances, et à comprendre vos sensations ; et que vous ayez véritablement pris conscience du « pourquoi » de tel ou tel comportement. Savez-vous pour autant comment faire autrement ? Ce « pourquoi », arrivez-vous à le dépasser pour inscrire du changement ? Ou est-ce-que vous vous en servez pour asseoir votre individualité et rester dans votre zone de confort ? « Je fais déjà ma thérapie avec mes amis » : De cette affirmation, je crois qu’il n’y a pas grand-chose à en dire, si ce n’est une méconnaissance du travail thérapeutique et de ce qu’il apporte sur le plan du développement de soi. Les amis donnent des conseils en fonction de leurs expériences et de leur histoire. Ils prêtent une épaule pour épancher un chagrin, ou tendent une oreille pour témoigner du soutien. Un thérapeute vous fait travailler sur vos émotions pour faire émerger des prises de conscience relatives à votre histoire de vie. Il vous accompagne et vous confronte pour vous aider à identifier les leviers de votre comportement. De ces prises de consciences, découle un questionnement et une clairvoyance sur les enjeux de votre vie. « Il faut laisser le temps faire les choses » : Le temps ne fait rien à part passer. Les gens font des choses ; ou ne les font pas d’ailleurs. J’entends que ce message responsabilisant puisse en mettre plus d’un mal à l’aise. Et c’est une bonne chose, car c’est le signe que vous savez très bien au fond de vous, qu’il vous appartient de devenir acteur de votre vie plutôt que d’en subir les rebondissements. « J’ai fais le tour des psy » : Grand classique. Avec « je fais ma thérapie avec mes amis », c’est ma préférée. Déjà pour commencer : est-ce-que vous avez vraiment fais le tour de Tous les psy ? Non. Par contre ce qui est sans doute vrai, c’est que vous n’avez jamais rencontré le psy qu’il vous faut. En effet, être en phase avec son psy est essentiel au lien thérapeutique. Et il arrive parfois qu’il faille essayer avec plusieurs thérapeutes pour trouver le fameux bon rapport. Le rapport : cette sensation d’être en phase, d’avoir le feeling, de se sentir accueilli, d’être stimulé par la relation. Il peut être immédiat, ou mettre un peu plus de temps pour s’installer. Et puisqu’il s’agit d’une relation, le client et le thérapeute sont co-responsable de cette rencontre ou le dialogue est maître. Bien entendu, établir le rapport ne prend pas six mois. Trois à quatre séances tout au plus, le temps pour les deux parties de ressentir la qualité de la relation. Ceci étant dit, dans le cas où vous auriez expérimenté la thérapie sans que le rapport ait été établi, comment expliquez que vous soyez resté dans une relation qui ne vous paraissait pas authentique ?

Langues parlées

Anglais et Français

Formations

Exercices en cabinet

Depuis 2013

Horaires et contacts

Ouverture du secrétariat

Une question ? Besoin d'aide ?
Consultez notre aide en ligne ou contactez-nous