Dr BELLET, Psychiatre à Nantes

Dr Lucile BELLET

Psychiatre

Tarifs et remboursements

Conventionné secteur 2 avec Optam
Carte Vitale acceptée
Tiers payant : Sécurité sociale
Voir les tarifs

Moyens de paiement

Chèques, espèces et cartes bancaires

Public reçu

Ce praticien ne prend pas de patient de moins de 18 ans

Expertises, actes et symptômes

Psychiatrie polyvalente
Psychothérapie
Merci de ne pas encombrer le secrétariat téléphonique de la maison de santé, qui ne gère pas le planning de consultation du docteur Bellet.

Carte et informations d'accès

Maison de santé Chantenay - Sainte-Anne
Maison de santé Chantenay-Sainte-Anne (Lucile Bellet)
90 Rue Amiral du Chaffault, 44100 Nantes

Moyens de transport

Tramway - Du Chaffault (ligne 1)
Bus - Lechat (ligne C1)
Bus - Lusançay (ligne C1)

Informations pratiques

2ème étage avec ascenseur
Parking gratuit

Présentation du professionnel de santé

Le docteur Bellet vous reçoit dans son cabinet au sein de la Maison de Santé Chantenay-Sainte-Anne. Le psychiatre est un médecin spécialisé en santé mentale. Il diagnostique, traite et tente de prévenir la souffrance psychique et les maladies mentales. Les consultations sont réservées aux patients âgés de plus de 18 ans. Si vous avez plus de 26 ans, pensez à consulter votre médecin traitant afin que la consultation se situe dans le parcours de soins coordonné. Des dépassements d'honoraires sont pratiqués qui peuvent être remboursés ou non par votre mutuelle.

Formations

2017
2015

Expériences

2017 - 2018
2014 - 2017
2015 - 2016
2010 - 2014

Horaires et contacts

Ouverture du secrétariat

Contact d'urgence

En cas d'urgence, contactez le 15 (Samu)

Tarifs


Première consultation de psychiatrie
80 €

Consultation de suivi
65 €

EMDR
120 €

Consultation vidéo
46,70 € à 80 €

Ces honoraires vous sont communiqués à titre indicatif par le praticien. Ils peuvent varier selon le type de soins finalement réalisés en cabinet, le nombre de consultations et les actes additionnels nécessaires. En cas de dépassement des tarifs, le praticien doit en avertir préalablement le patient.