W. SAJDAK, Ostéopathe à Quint-Fonsegrives

+ 2 photos

William SAJDAK

Ostéopathe

Tarifs et remboursements

Carte Vitale non acceptée
Voir les tarifs

Moyens de paiement

Cartes bancaires non acceptées
Chèques et espèces

Expertises, actes et symptômes

Ostéopathie de la femme enceinte
Posturologie
Ostéopathie pédiatrique
Ostéopathie du sport
Ostéopathie crânienne
Ostéopathie viscérale
Ostéopathie myofasciale
Ostéopathie structurelle
Ostéopathie gynécologique
Suivi du sportif
William Sajdak sera en congé paternité du mardi 13 octobre 2020 au vendredi 20 novembre 2020. Les consultations seront assurées comme à son habitude par son collaborateur, Kevin Razek.

Carte et informations d'accès

50 Chemin de Ribaute, 31130 Quint-Fonsegrives

Informations pratiques

Rez-de-chaussée
Accès handicapé
Parking gratuit

Présentation du professionnel de santé

William Sajdak exerce au sein du centre d'ostéopathie à Quint-Fonsegrives et est également enseignant à l'Institut Toulousain d'ostéopathie. Soucieux de la qualité des soins et de l'accompagnement proposé aux patients, il travaille dans une équipe de plusieurs ostéopathes. Il pratique une ostéopathie exclusive et reçoit adultes, nourrissons, enfants, femmes enceinte, séniors et sportifs. Pour tous renseignements ou si les horaires proposés ne vous conviennent pas, n'hésitez pas à contacter le 06 89 85 96 55 ou prendre rendez-vous avec monsieur Guillaume Bosi.

Langues parlées

Anglais, Espagnol et Français

Site web

Voir le site

Formations

2020
2019
2016
2016
2016
2016
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2014
2014
2014
2014
2013

Expériences

Depuis 2018
Depuis 2015
Depuis 2015
Depuis 2013
Depuis 2013
2010 - 2010

Travaux et publications

2014

Horaires et contacts

Ouverture du secrétariat

Tarifs


Consultation d'ostéopathie
60 €

Ces honoraires vous sont communiqués à titre indicatif par le praticien. Ils peuvent varier selon le type de soins finalement réalisés en cabinet, le nombre de consultations et les actes additionnels nécessaires. En cas de dépassement des tarifs, le praticien doit en avertir préalablement le patient.