M. PROST, Orthoptiste à Villeurbanne

+ 2 photos

Myriam PROST

Orthoptiste

Tarifs et remboursements

Conventionné
Carte Vitale acceptée
Tiers payant : Sécurité sociale
Voir les tarifs

Moyens de paiement

Cartes bancaires non acceptées
Chèques et espèces

Expertises, actes et symptômes

Strabologie
Posturologie
Orthoptie pédiatrique
Suivi ophtalmologique
Bilan de la vue
Champ visuel
Bilan orthoptique
Bébé vision

Carte et informations d'accès

Cabinet Prost - Lefebvre
52 Cours Tolstoï, 69100 Villeurbanne

Moyens de transport

Métro - Republique (ligne A)
Bus - Institut d'art contemporain (ligne C3)
Bus - Verlaine (ligne C3)

Parking public

110 Rue Hippolyte Kahn, Villeurbanne

Informations pratiques

1er étage avec ascenseur

Présentation du professionnel de santé

L’ORTHOPTIE est une profession paramédicale exercée par un professionnel de santé, l’Orthoptiste qui a pour vocation le dépistage et la prise en charge des troubles de la vision comme le strabisme par exemple lorsque le port de lunettes ou de lentilles est insuffisant. Le suivi du patient commence par une phase d'évaluation avant d'entamer la rééducation oculaire à proprement parler. Ce praticien ne peut être consulté que sur recommandation d'un médecin. Les fonctions de l’orthoptiste sont le dépistage, la rééducation, la réadaptation et l’exploration de la fonction visuelle. Son action s’étend du nourrisson à la personne âgée. Il évalue également les capacités visuelles, effectue des examens d’exploration (évaluation du champ visuel, …). Il réalise et propose une rééducation/réadaptation propre à chaque patient… Dans son activité, l'orthoptiste est habilité à recueillir les informations concernant le patient et son entourage dans le respect du secret professionnel. A l’issu d’un bilan orthoptique, l’orthoptiste réalise un diagnostic orthoptique. La prise en charge orthoptique est accompagnée, le cas échéant, de conseils appropriés auprès de l'entourage proche du patient. DEPISTAGE ET PREVENTION Il est primordial de contrôler de façon systématique la fonction visuelle à différents âges clés de la vie. • Chez l’enfant : La vision est en développement et toute entrave à ce développement peut créer une amblyopie et ce d’autant plus que l’enfant est jeune. • Chez l’adulte : la vision doit être en adéquation avec ses activités professionnelles et de loisir. Le travail sur écran et la conduite sollicitent très durement la vision. L’apparition de la presbytie aux alentours de 45/50 ans va perturber les capacités visuelles de l’adulte. Le dépistage puis le traitement d’un déséquilibre binoculaire permettra l’adaptation aux lunettes progressives. EXPLORATIONS FONCTIONNELLES • Champs visuels (le suivi d’atteintes dans différentes pathologies telle que glaucome, ou maladies évolutives de type rétinite pigmentaire par exemple) • Chez la personne âgée : les capacités visuelles diminuent avec ou sans la présence de pathologies. BILAN ORTHOPTIQUE C'est « l'état des lieux » du fonctionnement de la vision qui permet de poser un diagnostic orthoptique et de définir le projet de soins. Il sera conduit en fonction de la pathologie et de l’âge du patient, des plaintes décrites, de ses besoins propres en rapport avec ses activités (le travail sur écran, la lecture, le sport, …). Il permettra de répondre à la demande du médecin prescripteur, qui recherche soit une aide au diagnostic médical, soit une explication du/des dysfonctionnement(s) par rapport à la plainte du patient et de ses répercutions. En fonction des résultats du bilan, une prise en charge orthoptique pourra être proposée. QUAND DEMANDER UN BILAN ORTHOPTIQUE? Chez le NOURISSON AVANT 6 MOIS: Quelques signes:un strabisme,un torticolis,un manque d’intérêt aux stimuli visuels,une absence de clignement à la lumière ou à la menace, un retard d’acquisition de la préhension des objets, peu de mimique, absence de sourire, plafonnement ou errance du regard, clignements anormaux 6 MOIS A L'ACQUISITION DE LA PAROLE En plus des signes précédents, être attentif à un enfant qui plisse les yeux ou fait des grimaces, ferme un œil au soleil, semble anormalement photophobe. Un enfant qui présente un retard dans le développement psychomoteur (ne manipule pas les jouets, a du mal attraper/pointer…). Un enfant dont la marche est acquise mais qui se cogne/tombe trop fréquemment, butte sur les trottoirs ou les marches d’escaliers. APRES L'ACQUISITION DE LA PAROLE S’ajoutent à la précédente liste, les signes fonctionnels suivants : picotements ou sensations de brûlures oculaires, vision floue, vision double, céphalées (douleurs à la tête), confusion dans les chiffres ou des lettres, difficultés d’attention, difficultés d’apprentissages DE L'ECOLE MATERNELLE AU LYCEE s’ajoutent à la précédente liste, les signes fonctionnels suivants : difficultés à la lecture, saute des lignes et/ou des mots, lenteur de lecture, endormissement lors de la lecture ou à l’écriture, difficultés de compréhension en lecture, difficultés à l’écriture (dépasse des lignes, lenteur, difficultés à recopier etc…) CHEZ L"ADULTE si apparition de symptômes tels que : céphalées, fatigue visuelle, gêne à la lumière, difficultés de concentration, vision trouble, vision double, pertes d'équilibre, douleurs oculaires, vertiges ainsi que l'apparition d'un strabisme, d'une paralysie oculomotrice, d'un torticolis. Certains patients atteints de pathologies chroniques (diabète, hypo ou hyperthyroïdie, myasthénie, ...), mais aussi ceux avec des atteintes neurologiques (traumatisme crânien, accident vasculaire cérébral, sclérose en plaque, etc…), peuvent bénéficier d’une prise en charge orthoptique. REEDUCATION ORTHOPTIQUE Les séances de rééducation orthoptique doivent permettre de rééduquer/réadapter la fonction visuelle défaillante chez les patients atteints de : • paralysie oculomotrice • Déséquilibre binoculaire • troubles posturaux en collaboration avec les autres intervenants • troubles perceptifs • paralysie oculomotrice • amblyopie • Déséquilibre binoculaire • troubles posturaux en collaboration avec les autres intervenants • troubles perceptifs • coordination perceptivo motrice • troubles des apprentissages en collaboration avec les autres intervenants • troubles neuro-visuels en collaboration avec les autres intervenants • basse vision pour tous les âges de la vie du bébé à la personne âgée • troubles visuels de personnes atteintes de maladies neuro-dégénératives (parkinson, suite d’accidents vasculaires cérébraux, suite de traumatismes crâniens etc…). En fonction des pathologies, l’objectif de la rééducation sera soit la guérison soit la réadaptation, en tenant compte du patient dans sa globalité.Le plus souvent, la rééducation rétablit ou améliore l'équilibre et l'efficacité de la vision ; elle prévient parfois une aggravation et supprime même la gêne fonctionnelle dans la vie quotidienne.Dans l'activité motrice, les afférences visuelles tiennent une place importante. La maîtrise du regard et une meilleure utilisation des capacités visuelles sont indispensables à la réadaptation des traumatisés ou des handicapés moteurs. REEDUCATION FONCTIONNELLE & DEFICIENCE VISUELLE La réadaptation de la fonction visuelle chez le malvoyant atténue le handicap et favorise l'acquisition et/ou le maintien de son autonomie. Elles améliorent l'orientation du regard et la localisation visuelle, la communication visuelle et permettent de développent certaines stratégies de compensation nécessaires aux activités du patients (lecture, écriture, déplacements…). La prise en charge orthoptique basse vision peut s'accompagner de la mise en place ou non d'une aide optique. CHEZ LE BEBE opéré très tôt de la cataracte congénitale, la mise en place de la motricité oculaire et l'utilisation de la vision ne sont pas spontanées. Une rééducation précoce, adaptée permet une efficience visuelle qui va favoriser les nombreux apprentissages de la petite enfance. CHEZ L'ENFANTscolarisé l'amélioration de l'efficacité visuelle facilitera la lecture et l'écriture. CHEZ L'ADULTE la rééducation proposée le plus rapidement possible et quel que soit l'âge du patient, améliore les chances de réadaptation. Lors d'atteinte fonctionnelle très invalidante (hémianopsie (amputation de la moitié du champ visuel), apraxie visuo-spatiale, aphasie avec déficit visuel neurologique).L'efficacité visuelle est si perturbée qu’une rééducation appropriée est indispensable.Grâce à la rééducation, l'amélioration de l'utilisation de la vision et favorise ainsi une meilleure évolution du patient. Source : Syndicat National Autonome des Orthoptistes (SNAO)

Langues parlées

Français et Grec

Formations

1997
1996

Expériences

Depuis 1996

Associations

Horaires et contacts

Ouverture du secrétariat

Contact d'urgence

En cas d’urgence, contactez le 15 (Samu)

Tarifs


Bilan orthoptique
26 € à 40,30 €

Bilan neurovisuel (troubles des apprentissages et/ou des troubles neurovisuels, troubles DYS)
79,30 €

Bilan basse vision
78 €

Bébé vision
39 €

Séance de rééducation
15,08 € à 16,90 €

Rééducation neurovisuelle de l'enfant
31,20 €

Rééducation neurovisuelle de l'adulte
46,80 €

Réadaptation de la basse vision
46,80 €

Champ visuel avec mesure de seuil
26,78 €

Ces honoraires vous sont communiqués à titre indicatif par le praticien. Ils peuvent varier selon le type de soins finalement réalisés en cabinet, le nombre de consultations et les actes additionnels nécessaires. En cas de dépassement des tarifs, le praticien doit en avertir préalablement le patient.

Une question ? Besoin d'aide ?
Consultez notre aide en ligne ou contactez-nous