Dr Edouard Fevrier, Ophtalmologue à Nice, Draguignan
Dr Fevrier, Ophtalmologue à Nice

Dr Edouard Fevrier

Ophtalmologue

Lieu 2

Cabinet ophtalmologie Draguignan
Draguignan - Ophtadoc Centre d'ophtalmologie
156 Boulevard du Colonel Michel la Fourcade, 83300 Draguignan

Tarifs et remboursements

Conventionné secteur 2 avec Optam
Carte Vitale acceptée
Voir les tarifs

Moyens de paiement

Chèques, espèces et cartes bancaires

Expertises, actes et symptômes

Chirurgie des voies lacrymales
Blépharoplastie
Chirurgie des paupières
Glaucome
Chirurgie oculoplastique
OCT
Bilan de la vue
Chirurgie de la cataracte
Chirurgie ophtalmologique
Ophtalmologie esthétique
Ophtalmologie médico-chirurgicale

Carte et informations d'accès

Cabinet ophtalmologie Draguignan
Draguignan - Ophtadoc Centre d'ophtalmologie
156 Boulevard du Colonel Michel la Fourcade, 83300 Draguignan

Parking public

8 Avenue des Vignerons, Draguignan

Informations pratiques

Accès handicapé

Présentation

Le Docteur FEVRIER est chirurgien ophtalmologiste. Il consulte en cabinet à NICE et DRAGUIGNAN. Il pratique la CHIRURGIE de la CATARACTE et la CHIRURGIE DES PAUPIERES. Son activité médicale est tournée vers la prescription de LUNETTE, le suivi de GLAUCOME , DIABETE, et des pathologies de PAUPIERES et voies lacrymales.

Langues parlées

Anglais et Français

Diplômes nationaux et universitaires

2018
2017
2016

Autres formations

2018

Expériences

Depuis 2020
2018 - 2020
2018 - 2018
2015 - 2017
2015 - 2015
2014 - 2014
2013 - 2013

Associations

Travaux et publications

2020
2020
2020
2019
2019
2018
2018
2018
2017
2017
2016

Horaires et contacts

Ouverture du secrétariat

Contact d'urgence

En cas d'urgence, contactez le 15 (Samu)

Tarifs


Consultation
60 €

Consultation + OCT (tomographie à cohérence optique)
99 €

Ces honoraires vous sont communiqués à titre indicatif par le praticien. Ils peuvent varier selon le type de soins finalement réalisés en cabinet, le nombre de consultations et les actes additionnels nécessaires. En cas de dépassement des tarifs, le praticien doit en avertir préalablement le patient.