C. Arnol, Masseur-kinésithérapeute à Satolas-et-Bonce

+ 2 photos

Cyrille Arnol

Masseur-kinésithérapeute

Tarifs et remboursements

Conventionné
Carte Vitale acceptée
Tiers payant : Sécurité sociale
Voir les tarifs

Moyens de paiement

Cartes bancaires non acceptées
Chèques et espèces

Expertises, actes et symptômes

Kinésithérapie du sport
Méthode McKenzie

Carte et informations d'accès

8 Montée des Lurons, 38290 Satolas-et-Bonce

Informations pratiques

Rez-de-chaussée
Accès handicapé
Parking gratuit

Présentation du professionnel de santé

Merci de faire confiance à la kinésithérapie. Toute bonne rééducation se veut individualisée, progressive, à votre écoute afin de vous autonomiser. Le but principal est d'améliorer votre qualité de vie, le plus rapidement possible. Pour cela, je compte sur votre volonté et votre implication dans le traitement que nous mettrons en place. La rééducation est une danse où chaque partenaire a besoin de la confiance de l'autre pour viser l'objectif initial. VOTRE objectif ! Je suis présent aux principaux congrès de la profession et valide 2 formations par an en moyenne. Formations principales : Maitland Niveau 1, Thérapie Manuelle, à Lausanne, en cours de progression. Clinique du coureur, prévention des blessures en course à pied. Niv 1 et 2 Know Pain, prise en charge de la douleur chronique. Complexe global de l'épaule (3 modules). E-learning sur les sacro-iliaques par Mark Laslett...

Langues parlées

Anglais et Français

Diplômes nationaux et universitaires

2001

Autres formations

2016
2010

Expériences

Depuis 2004

Associations

Horaires et contacts

Ouverture du secrétariat

Contact du secrétariat

04 74 97 38 56

Contact d'urgence

En cas d'urgence, contactez le 15 (Samu)

Tarifs


Consultation libre sans ordonnance
30 € à 50 €

Ces honoraires vous sont communiqués à titre indicatif par le praticien. Ils peuvent varier selon le type de soins finalement réalisés en cabinet, le nombre de consultations et les actes additionnels nécessaires. En cas de dépassement des tarifs, le praticien doit en avertir préalablement le patient.