L. Palacios Megias, Masseur-kinésithérapeute à Grenoble

+ 2 photos

Laura Palacios Megias

Masseur-kinésithérapeute

Tarifs et remboursements

Non conventionné
Carte Vitale non acceptée
Voir les tarifs

Moyens de paiement

Cartes bancaires non acceptées
Chèques et espèces

Carte et informations d'accès

Cabinet médical et paramédical
2 Place d'Apvril, 38000 Grenoble

Moyens de transport

Tramway - Chavant (lignes C et A)
Tramway - Verdun - Préfecture (ligne A)
Bus - Docteur Martin (lignes C4, 12 et 16)

Parking public

2 Rue du 4e Régiment du Génie, Grenoble

Informations pratiques

2ème étage avec ascenseur

Présentation

Bonjour. Tout d'abord, je dois vous informer que si vous avez une ordonnance et que vous cherchez un kinésithérapeute, il faut prendre rendez-vous avec un autre praticien. La microkinésithérapie est une thérapie manuelle qui prend en compte le fonctionnement global du corps. Avec une technique spécifique de micro-palpation je vais chercher les multiples causes à l'origine du symptôme, et par le biais de légères stimulations et induire leur élimination. La microkinésithérapie se veut curative et préventive. Adaptée à tous les âges de la vie, son large champ d’indications en fait un outil de premier ordre pour les professionnels de santé (kinésithérapeutes ou médecins) qui l’utilisent. Je soigne aussi les nourrissons. N'hésitez pas à me contacter si vous avez des questions.

Langues parlées

Anglais, Catalan, Espagnol et Français

Site web

Voir le site

Formations

2013
2007
1998

Expériences

Depuis 2015
Depuis 2014
2006 - 2013
2005 - 2005
2003 - 2004
2002 - 2002
1998 - 2001
1998 - 2000

Associations

Horaires et contacts

Ouverture du secrétariat

Contact d'urgence

En cas d'urgence, contactez le 15 (Samu)

Tarifs


Première séance de kinésithérapie
55 €

Ces honoraires vous sont communiqués à titre indicatif par le praticien. Ils peuvent varier selon le type de soins finalement réalisés en cabinet, le nombre de consultations et les actes additionnels nécessaires. En cas de dépassement des tarifs, le praticien doit en avertir préalablement le patient.