N. Giraud Desforges, Hypnothérapeute à LE ROURET

+ 2 photos

Nathalie Giraud Desforges

Hypnothérapeute

Lieu 1

La Roseraie
41 Route de Nice, 06650 Le Rouret

Tarifs et remboursements

Carte Vitale non acceptée
Voir les tarifs

Moyens de paiement

Chèques, espèces et cartes bancaires

Carte et informations d'accès

La Roseraie
41 Route de Nice, 06650 Le Rouret

Informations pratiques

Rez-de-chaussée
Accès handicapé
Parking gratuit

Présentation du professionnel de santé

Praticienne en psychothérapie IFS (Système de Famille Intérieure), thérapeute de couple et sexothérapeute, Nathalie Giraud Desforges pratique l'hypnose Ericksonienne à des fins thérapeutiques. Elle utilise des outils tels que les constellations familiales, la pleine conscience, la CNV (Communication Non Violente), des techniques issues de pratiques ancestrales comme le Tantra. Elle exerce à Paris, dans le 15e et a son autre cabinet de thérapies dans le sud au Rouret (proche de Grasse dans le 06) où elle anime des cercles de femmes sur l'intimité et la relation amoureuse un mardi par mois et des stage Tantra Tendresse pour les couples. Parfaitement bilingue (elle a étudié et vécu pendant plus de 15 ans en Grande-Bretagne), elle fait aussi des consultations vidéo via Skype. Plus d'infos sur son site internet.

Langues parlées

Anglais et Français

Site web

Voir le site

Formations

2018
2016
2012
2011
2003

Expériences

Depuis 2014
Depuis 2011
2011 - 2014
2006 - 2011

Associations

Travaux et publications

2012
2008
2007

Horaires et contacts

Contact du secrétariat

06 63 16 27 23

Contact d'urgence

En cas d'urgence, contactez le 06 63 16 27 23 (Numéro direct du praticien)

Tarifs


Consultation d'hypnose
80 €

Séance de thérapie de couple (1h30)
140 €

Séance de sexothérapie individuelle (1h)
80 €

Ces honoraires vous sont communiqués à titre indicatif par le praticien. Ils peuvent varier selon le type de soins finalement réalisés en cabinet, le nombre de consultations et les actes additionnels nécessaires. En cas de dépassement des tarifs, le praticien doit en avertir préalablement le patient.