O. Rossan, Hypnothérapeute à Dogneville

+ 2 photos

Olivier Rossan

Hypnothérapeute

Tarifs et remboursements

Carte Vitale non acceptée
Voir les tarifs

Moyens de paiement

Chèques, espèces et cartes bancaires

Expertises, actes et symptômes

Sophrologie

Carte et informations d'accès

175 Rue de Brunove, 88000 Dogneville

Informations pratiques

Rez-de-chaussée
Parking gratuit

Présentation du professionnel de santé

Relaxologue et praticien en relation d'aide . Mes compétences en hypnose thérapeutique, PNL, psychotrauma, nutrition, associées à une expérience de 10 ans en cabinet me permettent de vous accompagner dans le traitement des problèmes de dépendances (tabac, canabis), troubles anxieux, (stress, anxiété, phobie, angoisses, TOC) troubles du sommeil, troubles de la conduite alimentaire (TCA) et notamment les malades souffrant d'anorexie, boulimie, d'hyperphagie, ou de troubles compulsifs modérés. Mes compétences en nutrition vous accompagnent également dans une démarche de perte de poids ou de rééquilibrage alimentaire . Ma pratique ne se substitut pas à un suivi médical ou psychiatrique en cours, elle apporte une autre forme d'accompagnement complémentaire. Elle entre souvent dans un suivi pluridisciplinaire du patient notamment dans les formes graves de TCA . Pour tous renseignements contactez moi au 06 73 16 59 54

Langues parlées

Français

Site web

Voir le site

Formations

2019
2018
2018
2012
2011
2009

Expériences

Depuis 2009

Associations

Horaires et contacts

Ouverture du secrétariat

Contact du secrétariat

06 73 16 59 54

Contact d'urgence

En cas d'urgence, contactez le 15 (Samu)

Tarifs


Première consultation d'hypnose
65 €

Consultation d'hypnose
65 €

Bilan nutritionnel
80 €

Arrêt du tabac
120 €

Consultation suivi troubles alimentaires
65 €

Ces honoraires vous sont communiqués à titre indicatif par le praticien. Ils peuvent varier selon le type de soins finalement réalisés en cabinet, le nombre de consultations et les actes additionnels nécessaires. En cas de dépassement des tarifs, le praticien doit en avertir préalablement le patient.