Dr MANCIET, Gynécologue obstétricienne à Longjumeau

Dr Christine MANCIET

Gynécologue obstétricienne

Tarifs et remboursements

Conventionné secteur 2
Carte Vitale acceptée
Voir les tarifs

Moyens de paiement

Chèques, espèces et cartes bancaires

Expertises, actes et symptômes

Gynécologie médicale et obstétrique
Chirurgie gynécologique et obstétrique
Laser vaginal
Le Dr MANCIET consultera dans son nouveau cabinet à partir du mercredi 01 juillet vous pourrez prendre RDV à partir du mardi 23 juin 2020

Carte et informations d'accès

3 Allée des Sophoras, 92330 Sceaux

Moyens de transport

RER - Sceaux (ligne B)
RER - Robinson (ligne B)
Bus - Fontenay - Houdan (ligne 395)

Parking public

78 Rue Houdan, Sceaux

Informations pratiques

Rez-de-chaussée
Accès handicapé
Parking payant

Présentation du professionnel de santé

Le docteur Christine Manciet vous accueille à présent dans son nouveau cabinet situé au 10 place Général de Gaulle - Immeuble 3 allée des sophoras à Sceaux, 92330. Le docteur exerçait en tant que chirurgien gynécologue obstétricien à la Clinique de l'Yvette à Longjumeau, jusqu'au 11 juin 2020 c'est une spécialiste de l'appareil génital féminin qui traite les pathologies de la vulve et du vagin, de l'utérus, des ovaires, des trompes et des seins. Ce cabinet est devenu son lieu d'exercice principal pour le suivi gynécologique avec une expertise particulière pour la pathologie vulvovaginale. Il est également consacré à la réalisation d'actes de laser de rajeunissement vaginal ou de radiofréquence Mona Lisa Touch. Il n'y a plus de possibilité de suivi obstétrical en dehors des consultations postnatales. La prise de rendez-vous se fait sur Doctolib à partir de créneaux bien spécifiques que nous vous demandons de respecter. En cas d'urgence ou de demande particulière, vous pouvez nous contacter par mail sec.manciet@gmail.com ou au 01 80 87 44 79 sur des créneaux horaires bien identifiés. Le docteur s’est formée en restauration fonctionnelle de la région vulvo-vaginale et s'est équipée d'un laser de rajeunissement vaginal Mona Lisa Touch de Deka en mai 2017 indiqué dans le syndrome génito-urinaire de la femme ménopausée (SGUM). Le syndrome génito urinaire (SGU) est dû à la baisse des œstrogènes-endogènes en rapport avec la ménopause naturelle ou en cas de ménopause induite par l'ablation des ovaires ou après chimiothérapie ou radiothérapie pelvienne altérant la fonction ovarienne. Les symptômes qui posent problème sont principalement la sécheresse vaginale (avec irritation, brûlures, démangeaisons et saignements lors des rapports sexuels), les troubles sexuels (diminution du désir, de l'orgasme, diminution de la lubrification) et les troubles urinaires (inconfort vésical, pouvant aller jusqu'à l'incontinence urinaire). Le meilleur traitement (lorsqu'il n'est pas contre indiqué comme en cas d'antécédent de cancer hormonodépendant) reste le traitement hormonal de la ménopause (THM) associé aux œstrogènes locaux (ovules, crèmes et anneau) ou les hydratants longue durée à base d'acide hyaluronique, à poursuivre en continu. Une nouvelle solution thérapeutique est apparue depuis 2013 avec le laser CO2 fractionné MonaLisa Touch® de Deka. En créant un nouveau concept de "réjuvénation vaginale", le laser agit directement sur la muqueuse en stimulant la biosynthèse de collagène qui va rajeunir le vagin (hydratation, épaississement de la muqueuse qui retrouve la tonicité, la fermeté et l'élasticité de sa jeunesse). Le traitement se fait au cabinet sans anesthésie et sans douleur, trois séances mensuelles sont nécessaires pour retrouver la fonctionnalité de la muqueuse vaginale et ralentir le processus de vieillissement. Une consultation préalable est nécessaire afin d'éliminer d'éventuelles contre-indications (infections urinaires ou vaginales, prolapsus génito-urinaire) et vous expliquer les modalités de ce traitement laser, acte de gynécologie esthétique qui ne peut être pris en charge par l'Assurance maladie. Depuis le 7 décembre 2019, le docteur Manciet a ouvert une consultation dédiée en priorité à la pathologie vulvaire et vaginale et vient de s'équiper de la nouvelle sonde de radiofréquence Mona Lisa Touch de DEKA. La radiofréquence est indiquée en cas de laxité vaginale et ses conséquences, d'incontinence urinaire et de troubles de la statique pelvienne (cystocèle et rectocèle modérée). Dans ces deux derniers cas, il peut être une alternative avant la chirurgie en permettant de la retarder ou après la chirurgie pour en renforcer les résultats. La technique de radiofréquence est déjà utilisée depuis quelques années en dermatologie et en médecine esthétique pour raffermir les tissus, DEKA a mis au point en septembre 2019 une sonde de radiofréquence bipolaire adaptée pour une utilisation vaginale. La méthode de radiofréquence utilisée ici est un courant bipolaire délivré entre les deux électrodes de la sonde vaginale qui va chauffer les tissus à une température et une durée maîtrisée, entraînant une néocollagénèse profonde et durable et permettant de renforcer et tonifier toutes les zones traitées. Cela permet de restaurer un plaisir partagé avec son partenaire, de diminuer les fuites urinaires et les prolapsus minimes. L'effet de tonification est supérieur au laser vaginal qui lui reste très performant sur la sécheresse vaginale. Le protocole de traitement comprend également 3 séances à 4-6 semaines d'intervalle, d'une durée de 30 minutes (contre 15 minutes pour la séance laser) et une séance d'entretien annuelle. Il se fait en cabinet et est indolore (sensation de chaleur) une consultation préalable est indispensable afin de déterminer la technique la plus adaptée à votre cas. La prise de rendez-vous se fait sur les créneaux de consultation de pathologie vulvovaginale, cette technique est considérée comme un acte de gynécologie esthétique non pris en charge par l'Assurance maladie.

Langues parlées

Espagnol

Site web

Voir le site

Horaires et contacts

Ouverture du secrétariat

Contact du secrétariat

01 80 87 44 79

Contact d'urgence

En cas d'urgence, contactez le 15 (Samu)

Tarifs


Consultation vidéo
30 € à 60 €

Ces honoraires vous sont communiqués à titre indicatif par le praticien. Ils peuvent varier selon le type de soins finalement réalisés en cabinet, le nombre de consultations et les actes additionnels nécessaires. En cas de dépassement des tarifs, le praticien doit en avertir préalablement le patient.