Dr OULHARJ ROSAN, Chirurgien plasticien et esthétique à Besançon

+ 4 photos

Dr Sarah OULHARJ ROSAN

Chirurgien plasticien et esthétique

Tarifs et remboursements

Conventionné secteur 2
Carte Vitale acceptée
Voir les tarifs

Moyens de paiement

Chèques, espèces et cartes bancaires

Expertises, actes et symptômes

Chirurgie du visage
Lifting du visage
Plastie mammaire
Médecine esthétique
Chirurgie esthétique
Cryolipolyse
Injection d'acide hyaluronique
Body lift
Lifting mammaire
Injection de toxine botulique
Chirurgie du sein

Carte et informations d'accès

1a Rue Auguste Rodin, 25000 Besançon

Moyens de transport

Tramway - Micropolis (lignes 1 et 2)
Tramway - Allende (lignes 1 et 2)
Bus - Gauguin (ligne 6)

Informations pratiques

1er étage avec ascenseur
Accès handicapé
Parking gratuit

Présentation

Le Docteur Sarah Oulharj-Rosan est installée en cabinet libérale depuis avril 2016 et intervient à la Polyclinique de Franche Comté à Besançon. Elle est associée au Dr Dominique Garnier et apporte l’approche féminine qui complète la prise en charge qu’offre le cabinet OG. Valérie, son assistante, vous accueille par téléphone et au cabinet lors de vos consultations. Elle s'occupe de votre dossier administratif et de votre programmation opératoire. A l’écoute, elle saura vous conseiller et vous orienter dans vos démarches et votre suivi post opératoire.

Langues parlées

Anglais et Arabe

Site web

Voir le site

Diplômes nationaux et universitaires

2017
2013

Autres formations

2018

Expériences

Depuis 2016

Horaires et contacts

Ouverture du secrétariat

Contact d'urgence

En cas d'urgence, contactez le 15 (Samu)

Tarifs


Première consultation
80 €

Deuxième consultation
60 €

Acide hyaluronique
400 €

Toxine Botulinique
350 €

Cryolipolyse
400 €

Autres actes
80 € à 6 800 €

Ces honoraires vous sont communiqués à titre indicatif par le praticien. Ils peuvent varier selon le type de soins finalement réalisés en cabinet, le nombre de consultations et les actes additionnels nécessaires. En cas de dépassement des tarifs, le praticien doit en avertir préalablement le patient.