Dr Bacon, Chirurgien orthopédiste et traumatologue à Saint-Grégoire

+ 3 photos

Dr Philippe Bacon

Chirurgien orthopédiste et traumatologue


CHP Saint-Grégoire - Vivalto Santé
Institut Locomoteur de l'Ouest - Chirurgie du rachis
7 Boulevard de la Boutière, 35760 Saint-Grégoire

Tarifs et remboursements

Conventionné secteur 2
Carte Vitale acceptée
Tiers payant : Sécurité sociale
Voir les tarifs

Moyens de paiement

Chèques, espèces et cartes bancaires

Expertises, actes et symptômes

Neurochirurgie
Chirurgie du rachis
Neurochirurgie du rachis
Chirurgie de la scoliose
Chirurgie du dos
Chirurgie de la colonne vertébrale et de la moelle épinière
Vertébroplastie
Sciatique
Canal lombaire étroit
Spondylolisthésis

Carte et informations d'accès

CHP Saint-Grégoire - Vivalto Santé
Institut Locomoteur de l'Ouest - Chirurgie du rachis
7 Boulevard de la Boutière, 35760 Saint-Grégoire

Moyens de transport

Bus - Chp (lignes C2 et 78)

Parking public

7 Boulevard de la Boutière, Saint-Grégoire

Informations pratiques

Rez-de-chaussée
Accès handicapé
Parking payant

Présentation du professionnel de santé

Le Dr BACON est spécialisé en chirurgie de la colonne vertébrale (hernie discale, canal lombaire étroit, scoliose, fracture vertébrale, tumeur rachidienne). Il traite exclusivement toutes les maladies de la colonne vertébrale. Il exerce au sein de l'ILO Rachis avec Dr Diabira, Dr Lebhar, Dr Breitel et Dr Blamoutier. Les hospitalisations et les interventions chirurgicales se déroulent au CHP St-Grégoire.

Site web

Voir le site

Diplômes nationaux et universitaires

1999
1999
1999

Expériences

Depuis 2004

Horaires et contacts

Ouverture du secrétariat

Contact du secrétariat

02 23 25 30 70

Contact d'urgence

En cas d'urgence, contactez le 15 (Samu)

Tarifs


Consultation
58 € à 82 €

Ces honoraires vous sont communiqués à titre indicatif par le praticien. Ils peuvent varier selon le type de soins finalement réalisés en cabinet, le nombre de consultations et les actes additionnels nécessaires. En cas de dépassement des tarifs, le praticien doit en avertir préalablement le patient.